Accueil Économie

Brussels Airlines met le cap sur l’Orient

Après l’Afrique et l’Amérique du Nord, Brussels Airlines se tourne vers l’Orient. Selon Bernard Gustin, le patron de la compagnie, pour la Belgique, Mumbai est un plus gros marché que Pékin ou Shanghai.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le premier vol a eu lieu le 30 mars mais c’est ce lundi que la nouvelle ligne de la compagnie aérienne nationale reliant Bruxelles à Mumbai a été officiellement inaugurée, à l’occasion du départ d’une mission économique fédérale menée par le secrétaire d’état Pieter De Crem.

En dehors du terrain de jeux européen, après l’Afrique et l’Amérique du Nord, Brussels Airlines se tourne assez naturellement vers l’Orient. Après le départ de la compagnie indienne Jet Airways qui a relié l’Inde et la capitale de l’Europe pendant une petite dizaine d’année pour lui préférer Amsterdam, il y a un peu plus d’un an, une place était à prendre. Ce sont principalement les compagnies du Golfe, présentes à Bruxelles, qui ont repris le marché des 600.000 voyageurs de Jet Airways. « C’est un mélange de stratégie et d’opportunisme », explique Bernard Gustin, le CEO de Brussels Airlines à bord de l’A330 qui l’emmène vers la capitale économique indienne. En classe confort intermédiaire, la business étant remplie…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs