Accueil Monde

La liberté de presse n’a jamais été aussi menacée dans le monde

Des journalistes livrés à la vindicte populaire par Trump ou Fillon, des quotidiens d’opposition étouffés par des régimes à tendance autoritaire en Pologne ou en Hongrie, des pays comme la Turquie ou l’Égypte devenant des prisons pour journalistes : le panorama livré par Reporters sans Frontières est bien sombre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Une bonne nouvelle d’abord : dans le classement de la liberté de presse que Reporters sans Frontières publie ce mercredi, la Belgique est classée 9e sur 180 pays, soit quatre places de mieux que l’année dernière. Mais c’est à peu près la seule. Car pour le reste, le panorama dressé par l’organisation est plus sombre que jamais.

Dans près de deux tiers des pays, la liberté de la presse est en chute par rapport au précédent rapport : le Mexique, la Turquie, le Burundi, l’Égypte et le Bahreïn, pays où les journalistes sont en grand danger, perdent plusieurs places, et commencent à se rapprocher du trio le plus noir, la Corée du Nord, le Turkménistan et l’Erythrée.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs