Accueil Monde Union européenne

L’UE se décide à recadrer Orban

Les dérives autoritaires du gouvernement hongrois dans le viseur. La Commission juge la loi sur les universités étrangères contraire au droit européen. Budapest a un mois pour réagir

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Il aura fallu des mois et un catalogue d’initiatives liberticides toujours plus étoffé pour que l’UE se décide à rappeler l’ordre l’enfant terrible de ses dirigeants, le Premier ministre hongrois Viktor Orban. S’en prendre à la liberté académique et à la société civile aura sans doute été la goutte qui aura fait déborder le vase.

La Commission européenne a lancé une procédure d’infraction contre la nouvelle loi hongroise sur les universités étrangères, qu’elle estime contraire au droit européen. Cela devrait obliger Budapest à rétropédaler. Et elle a un mois, et non pas deux comme le veut en général la procédure, pour réagir. Après une étape intermédiaire, la Commission peut traîner un pays devant la Cour de Justice de l’UE. Mais le temps presse, si l’institution européenne n’agit pas vite, l’Université d’Europe centrale fondée par le milliardaire George Soros, accréditée en Hongrie et aux États-Unis, ne sera plus autorisée à opérer à Budapest à partir du 1er janvier 2018.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Bernard Delpierre, jeudi 27 avril 2017, 11:21

    Soros est loin d'être la pauvre victime qu'on nous présente mais un sordide spéculateur qui a fait fortune en bourse contre la livre sterling notamment et donc sur le dos du contribuable même s'il essaye de se refaire une virginité en jouant au vertueux democrate contre Orban dénigré en Occident pour n'avoir pas intégré le processus d'islamisation rampante de l'Europe accepté lâchement par les instances de la CE.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs