Accueil Sciences et santé

Une étude date la présence humaine en Amérique 115.000 ans plus tôt qu’estimé jusqu’ici

Une découverte qui remet en cause la théorie actuelle.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Des scientifiques ont daté mercredi de 130.000 ans la présence humaine sur le continent américain, « vieillissant » de plus de 100.000 ans les premiers « Américains » et invitant à repenser l’histoire du peuplement du Nouveau monde.

Les traces trouvées en Californie « indiquent qu’une espèce d’hominidés vivait en Amérique du Nord 115.000 ans plus tôt que ce que nous pensions », explique Judy Gradwohl la présidente du Muséum d’histoire naturel de San Diego, établissement ayant piloté une étude publiée mercredi dans la revue Nature.

Des traces d’une intervention humaine

L’équipe de chercheurs affirme avoir réussi à dater des outils de pierre et des ossements d’un mastodonte, un ancêtre de l’éléphant aujourd’hui disparu, portant selon eux les traces d’une intervention humaine.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs