Accueil Société Régions Bruxelles

Jonction: «Avant, on entrait dans le tunnel en journée»

Luc Harry a consacré sept ans de sa carrière exclusivement à la Jonction Nord-Midi. Témoignage.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

En 36 ans et demi de service, Luc Harry a grimpé un à un les (nombreux) échelons qui l’ont mené du poste d’agent de maintenance à la SNCB, alors encore unitaire, à celui de chef secteur technique de la voie chez Infrabel. Bien qu’originaire de Tirlemont, l’homme a toujours été basé sur la zone Bruxelles, où il a notamment consacré sept années à s’occuper exclusivement de la Jonction Nord-Midi. Un secteur qu’il connaît donc bien, même s’il s’en est un peu éloigné aujourd’hui. « J’y accompagne encore de temps en temps les équipes pour leurs visites », explique-t-il. Des visites de contrôle des voies qui s’opèrent toujours pendant la « nuit ferroviaire », qui est très courte dans la Jonction (de minuit à 4 h 15). « Il y a quelques années, on entrait encore dans le tunnel pendant la journée, sans arrêter le trafic, pour les petites réparations urgentes, se remémore Luc Harry.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Molenbeek: une nouvelle fusillade fait un blessé

Une personne a été blessée à la suite d’une fusillade à Molenbeek-Saint-Jean dimanche soir, selon le parquet de Bruxelles mardi confirmant une information de la presse. L’enquête est en cours.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs