Accueil Société

Cours dans une langue, test dans une autre

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 1 min

L’immersion linguistique a le vent en poupe. Et c’est tant mieux.

Un os : les tests CEB et CE1D sont rédigés en français même s’ils portent sur une matière que des élèves ont découverte dans une autre langue.

Incohérent ? Peut-être, admet-on du côté de la ministre de l’Education, Marie-Martine Schyns. Mais difficile de faire autrement.

Son cabinet donne l’exemple du test en histoire où une question porterait, par exemple, sur l’exploitation d’un document d’époque.

Là, de deux choses l’une.

a. Le document historique, à l’origine en français, est traduit dans la langue de l’immersion. « La traduction sera forcément approximative. Et là, c’est le texte qui est biaisé. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs