Accueil Économie

Le vandalisme a coûté 5 millions d’euros à la SNCB l’an passé

La SNCB a recensé 529 faits de dégradations.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le vandalisme a coûté près de 5 millions d’euros à la SNCB l’an passé, a calculé l’entreprise ferroviaire, rapporte la Dernière Heure vendredi. Les 529 faits de dégradations – jets de pierre, vols de marteaux, vitres cassées, trous de cigarettes dans les fauteuils – recensés par la SNCB en 2016 ont coûté 1.337.106 euros.

Pour ce qui est des graffitis en 2016, la SNCB en a constaté moins (1.666 contre 1.832 en 2015) mais leur nettoyage a coûté plus cher, 3.594.106 euros contre 2.846.497 euros en 2015. « Les constats de graffitis ont diminué de 10 %, mais comme on en a retiré plus, l’argent dépensé pour nettoyer les trains a augmenté », détaille Thierry Ney, porte-parole de la SNCB.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs