Accueil Culture

La musique française n’emmerde plus le Front national

Il y a quinze ans, les musiciens français descendaient dans la rue pour barrer la route à Jean-Marie Le Pen. Quinze ans plus tard, c’est le silence radio.

Article réservé aux abonnés
Journaliste aux services Culture et Médias Temps de lecture: 4 min

Au lendemain du 21 avril 2002, il n’avait pas fallu les pousser dans la rue, tous ces artistes estampillés de gauche. Noir Désir, Zebda, IAM, Dominique A, Louise Attaque… Rappeurs, chanteurs, rockeurs se retrouvaient sur un point d’entente commun : barrer la route à Le Pen, même si ça voulait dire voter Chirac, voter à droite. Le mot d’ordre était repris d’un hymne du groupe punk des années 80 Bérurier Noir, écrit à l’époque où le FN n’était encore « qu’ » à 14 % : « La jeunesse emmerde le Front national ! »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs