Accueil Belgique

Theo Francken veut mettre fin au «shopping linguistique» des demandeurs d’asile

Le secrétaire d’État à l’Asile veut faire en sorte que les nouvelles demandes d’asile ne puissent pas être enregistrées dans une autre langue que celle de la première demande qui a été rejetée.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Theo Francken (N-VA), le secrétaire d’État à l’Asile fait en sorte que les nouvelles demandes d’asile ne puissent pas être enregistrées dans une autre langue que celle de la première demande qui a été rejetée. Il entend mettre fin au «shopping linguistique», rapporte samedi La Dernière Heure.

Selon les statistiques 2016 du Commissariat général aux réfugiés (CGRA), plus de 4.000 personnes ont déposé une nouvelle demande d’asile après un premier refus.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs