Accueil Belgique

Fouad Belkacem: «Je ne suis pas un bureau d’envoi de combattants en Syrie»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Les deux prévenus présents au procès Sharia4Belgium ont été entendus mercredi à la cour d’appel d’Anvers. Fouad Belkacem a affirmé à cette occasion que «chacun est responsable de ses propres actes». «Dire que je suis le grand méchant, c’est trop facile. Je n’ai jamais pensé à devenir un bureau d’envoi de combattants en Syrie», a-t-il précisé.

Il affirme qu’il voulait surtout donner une voix aux musulmans, en s’inspirant de ISLAM4UK, une organisation britannique. «Nous avons copié ce style, car il semblait efficace en Grande-Bretagne. (...) Nous voulions, via la provocation, attirer l’attention sur certains problèmes enracinés dans notre société. A posteriori, c’était peut-être un peu naïf», a indiqué le fondateur de Sharia4Belgium.

La cour a mis l’affaire en délibéré. Elle tentera de se prononcer le 16 décembre prochain.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs