Accueil Culture Musiques

Valerie June, la sirène de Memphis

La chanteuse et multi-instrumentiste américaine sera à l’Ancienne Belgique ce mercredi pour défendre son doux et vénéneux « The order of time ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Elle arrive telle une panthère dans le hall de cet hôtel à deux pas du terminal Eurostar. Sans faire le moindre bruit. Derrière des lunettes fumées, l’auteure du recommandable The order of time, cinquième galette de mademoiselle Valerie June Hockett, scrute tout aussi discrètement son futur interlocuteur.

Lorsqu’elle l’aperçoit, un sourire « à l’américaine » – très large et travaillé – illumine son visage. La poignée de main est ferme. La voix souple, chaude et chantante alterne inflexions nonchalantes et indolentes. Vous l’aurez compris, Valerie June est une sacrée miss.

Quand on a déjà une carrière comme la vôtre, est-ce qu’on se réveille un matin en se disant qu’il est temps d’enregistrer un nouvel album ou, au contraire, l’envie d’écrire et composer vient naturellement ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs