Accueil Sports Sports moteurs Formule 1

Bottas, visage poupon, pied lourd

En pole à Bahreïn, victorieux à Sotchi, Bottas se profile plus coriace qu’attendu par Hamilton. Le « nouveau Rosberg » a privé Vettel d’un succès attendu.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Il avait déjà (enfin !) signé la première pole position de sa carrière, il y a quinze jours à Bahreïn, son 80e GP. Un souffle – 23 millièmes de seconde – devant son équipier Lewis Hamilton qui l’avait alors joué paternaliste en déclarant avec ce petit chouia de condescendance qu’une « belle personne comme Valtteri méritait cette pole, car il a mieux travaillé que moi »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Formule 1

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs