Accueil Sports Cyclisme Route

Froome cherche toujours sa condition

Malgré des conditions souvent hivernales, Chris Froome a toujours fait du Tour de Romandie une étape obligatoire dans sa montée en puissance vers le Tour de France.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

D’ailleurs, depuis 2013, année de son premier sacre sur la Grande Boucle, il y a toujours levé au moins une fois les bras, remportant même l’épreuve à deux reprises (2013 et 2014). Cette année, par contre, le temps n’est guère à la fête pour le Britannique qui, jamais, n’a semblé trouver sa carburation. Vers Leysin, samedi lors de l’étape-reine, « Froomey » a poussé au travail toute sa formation Sky avant de sombrer, dans l’ultime ascension. Panne sèche, les jambes ne voulaient plus. Son timide chrono, dimanche, à plus de quarante secondes du lauréat Primoz Roglic, ne modifie en rien le sentiment, l’impression, l’inquiétude naissante qui, a tout le moins, interpelle tant l’homme n’a pas pour habitude de manquer ses rendez-vous. Lui analyse la chose autrement. «  Si on se place par rapport à mon objectif qui était de réaliser une bonne semaine de course en vue de ma préparation pour le Tour de France, je suis vraiment content de la semaine, je finis en un seul morceau sans avoir trop souffert du froid malgré des conditions difficiles

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs