Accueil Économie

Vols transatlantiques, c’est au tour des compagnies low cost

La crise d’Alitalia montre que le modèle low cost est la formule gagnante.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

L’Europe est désormais (presque) conquise. Le moment est maintenant venu de lancer l’assaut final aux ciels de toute la planète. Premier front : la guerre à coups de tarifs bradés sur les vols transatlantiques. La longue marche des compagnies low cost se prépare à l’énième bond en avant. La crise d’Alitalia a confirmé ce que tout le monde, dans le marché du transport aérien, avait compris depuis un bout de temps : leur modèle – au moins ici sur le Vieux continent - est la formule gagnante. Ceux qui les défient sans avoir auparavant fait peau neuve sont voués à l’échec avant même d’avoir décollé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Vermeulen Gregory, mardi 2 mai 2017, 14:45

    Et tout cela au détriment des travailleurs (fabriquants d'avions, pilotes, stewards, hotesses, personnel au sol,......) qui sont exploités, payés des salaires de misère, avec une sécurité sociale presque inexistante, et qui doivent travailler dans des conditions inhumaines.... Tout ça pour que ces ploucs puissent partir 10 fois par ans pour deux fois rien. Le monde actuel m'ecoeure au plus haut point.....

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs