Accueil

Il y a 15 ans dans «Le Soir» : pourquoi Jacques Chirac a refusé le débat avec Jean-Marie Le Pen

Les conseillers du président sortant avaient notamment estimé que Jacques Chirac aurait beaucoup à perdre de cet affrontement.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 2 min

Article publié le 25 avril 2002

Jacques Chirac a donc fini par trancher. Il n'y aura pas de débat télévisé comme c'était de tradition depuis l'élection présidentielle de 1974 qui avait opposé Mitterrand à Giscard. Face à l'intolérance et à la haine, il n'y a pas de compromission, pas de débat possible, a dit le président, mardi soir, à Rennes.

Le chef de l'État place son refus sur le plan des principes. Le temps qu'il a mis à prendre sa décision trahit pourtant une longue hésitation stratégique.

La question a en fait été longtemps débattue parmi ses proches. Partisan du débat : le secrétaire général de l'Elysée Dominique de Villepin. Hostile au duel télévisé : Claude Chirac, la fille du chef de l'État.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Hubin Olivier, mercredi 3 mai 2017, 23:01

    Qu'a fait Chirac, plébiscité pour contrer le fascisme du FN? Il ne s'en souvient pas et nous non plus...L'amnésie du peuple français à la Lepen est vraiment inquiétante!

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs