Accueil Monde

«Depuis le début de l’année, j’ai déjà perdu près de 40.000 euros»

Didier Michel est le patron de l’entreprise de transport Michel Logistics, établie à Houdeng-Goegnies. Tous les jours, au moins un de ses camions transite par Calais. Il se dit victime de la situation.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Depuis de nombreuses années, au moins un camion de la société de transports Michel Logistics passe par le tunnel sous la Manche tous les jours. La situation des migrants installés à Calais et la réponse politique qui y est donnée sont donc suivies de près par Didier Michel, le patron de la firme.

« Il est évident que ce que vivent tous ces gens est avant tout un drame humain, commente d’emblée le transporteur. Mais depuis plusieurs mois, nous, les transporteurs, nous sommes aussi des victimes. Nous vivons un véritable calvaire. Nous n’avons rien à voir là-dedans et nous sommes à la merci du rejet des responsabilités des Etats qui gèrent l’Europe. Pendant ce temps, si un migrant monte à bord d’un de nos camions, nous devons payer une amende de 2.000 euros et nous sommes en plus considérés comme complices de trafic d’êtres humains. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs