Accueil Économie

Bellot était là

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 1 min

Le ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot, est venu s’adresser aux patrons et aux syndicats des entreprises ferroviaires à la fin de la séance de la Commission paritaire nationale (CPN). De mémoire de représentants des travailleurs, on n’avait jamais vu ça. Invité à s’exprimer par le président de la CPN, Jean-Claude Fontinoy, le ministre a tenu à remercier « l’ensemble des acteurs du dossier » pour ce qui représente une « avancée majeure ». Il nous revient par ailleurs que François Bellot a profité de l’occasion pour souligner l’échéance que représente, pour la SNCB, la libéralisation du transport domestique de passagers en 2023 (ou « quatrième paquet ferroviaire européen »). Le ministre aurait rappelé à cette occasion que la piste privilégiée par le gouvernement était bien le maintien des missions de service public au bénéfice de l’opérateur historique pour dix ans. Et qu’il n’était, pour l’heure, pas question d’ouvrir le capital de l’entreprise au privé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs