Accueil Opinions

Banquier = criminel ? «Une pathologie typiquement française»

Pour Pascal Bruckner, la France, comme la plupart des pays catholiques, entretient un rapport schizophrénique avec l’argent. La campagne électorale qui s’achève en a fourni une nouvelle illustration.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 5 min

Entre culpabilité et fascination, les Français entretiennent une étrange relation avec le « Veau d’or », que l’essayiste Pascal Bruckner a bien analysée dans son ouvrage La sagesse de l’argent(Grasset, 2016). Nous l’avons (ré)interrogé sur le sujet, à la lumière de l’actualité politique de l’heure, avant sa causerie du 9 mai prochain, à l’ULB, dans le cadre des débats Cultures d’Europe, auxquels Le Soir est associé.

On a accusé Emmanuel Macron d’être « un banquier », Marine Le Pen d’être « une héritière »… Etre riche, ou être soupçonné de l’être, c’est un problème rédhibitoire en France ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Plahiers Michèle, vendredi 5 mai 2017, 11:05

    Rentrez-vous bien cela dans la tête, les artistes qui votent Macron Pragmatisme C'est comme cela que les camps de concentration ont été construits. avec pragmatisme. J'ai regardé hier une émission sur le trésor d'Hitler caché dans une montagne. C'était très pragmatigue et parfaitement organisé, le paysage d'une pureté cristalline. Un tunnel creusé dans la montagne, les oeuvres soigneusement entreposées (Du plus grand cru: DEux superbes Vermeer, la crapule avait du goût, un Rembrandt). Cela se chiffrait en milliards d'euros. Bien plus que les avoirs de l'Etat de Vienne. Les livres répertoriant les oeuvres cotoyaient, les morts des camps de concentration (pragmatique, je vous dis,...). L'écriture était soignée, lisible, à une virgule près. Rembrandt (origine,,..numéro, casier,...). Warszawsky, né à Varsovie, juif, matricule: cju987545).

  • Posté par Arnould Philippe, vendredi 5 mai 2017, 12:19

    Heu non. Les camps de concentration ont été construits par idéologie antisémite, non par pragmatisme. Je rappelle que le Juif était, selon l'idéologie national-SOCIALISTE, dénoncé pour son "esprit juif : l’esprit du profit, du lucre, du gain, de la spéculation ; en un mot, l’esprit du banquier", à l'opposé de l'esprit Allemand qu'ils considéraient basés sur l'héroisme romantique, le sacrifice de soi à la nation, et considéré comme source de dégénérescence, de destruction de la nation… En soi, selon des aspects purement utilitaires ou pratiques, il n'y avait aucune raison à enfermer des millions de juifs dans des camps, cela coutait en plus très cher à organiser et cela a mobilisé beaucoup de moyens aux Allemands au détriment de leur effort de guerre - alors qu'ils étaient en train de la perdre, plutôt que de mobiliser les moyens militaires ils ont préféré se servir des trains pour augmenter le transport de Juifs vers les camps de la mort… Comparer l'humanisme libéral au fascisme est juste faux, mais en plus c'est en réalité le contraire. L'un considère que l'individu est la fin et l'état le moyen, l'autre considère qu'il est le moyen et que tout doit se faire dans l'état, rien hors de l'état, rien contre l'état. L'un est pour l'état de droit, l'autre pour l'arbitraire total. L'un est contre la répression, l'autre en fait son outil de référence.

  • Posté par Plahiers Michèle, vendredi 5 mai 2017, 10:49

    Posté par Arnould Philippe, Il y a 1 minute. Pour le moment, c'est l'excrétion" soft. L'employé mis à la porte sans préavis avec son C4 (ou droit de survie) après avoir été pressé comme un citron. Au suivant,... Chaplin, vous connaissez???

  • Posté par Arnould Philippe, vendredi 5 mai 2017, 13:35

    Un burn out, c'est une chose. C'est le fait de travailler au dela de ses propres capacités et c'est avec le consentement du travailleur. Ce n'est tout de même pas comparable à la Shoah, ni à l'enlèvement par l'état de personnes, ni à la torture, ni à l'élimination physique, ni au travail forcé. Franchement, si vous êtes psychologue, je n'irais certainement pas chez vous, qui manquez clairement de jugeote…

  • Posté par Plahiers Michèle, vendredi 5 mai 2017, 11:07

    Monsieur Arnoul, je suis psychologue et le nombre de burn-out des trentenaires a augmenté de 20 %.

Plus de commentaires

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs