Accueil Belgique Politique

Les profs de l’enseignement libre sont les plus stables

Il y a davantage de turn-over dans l’officiel.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Pour qu’une école tourne bien, il faut que les enseignants se connaissent entre eux. Il faut qu’ils connaissent bien l’école, son public, son environnement. Tout cela prend du temps. D’où l’importance d’une équipe éducative stable, qui ne subisse pas trop de turn-over.

Les Indicateurs de l’enseignement 2016, rendus publics jeudi, proposent un tout nouveau chapitre. À côté des indicateurs habituels (âge des enseignants, taux de redoublement, etc.), le ministère de l’Enseignement de la Communauté s’est penché sur le taux de stabilité des équipes pédagogiques dans le secondaire ordinaire.

Le taux de stabilité d’une école exprime la proportion d’enseignants qui, dans cet établissement, exercent leur métier de façon stable. Un enseignant est réputé stable si, au cours des cinq dernières années, sa charge moyenne au sein de son école a été supérieure à un dixième d’un équivalent temps plein (ou disons : un dixième d’une charge complète).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lavenne Eric, samedi 6 mai 2017, 10:07

    Et quel est le devenir des enseignés , au sein de ce bazar ???????

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs