Accueil Économie

Pourquoi la suppression des frais de roaming ne concerne pas les appels internationaux

Au parlement européen, certains voudraient que l’Europe aille jusqu’au bout de sa logique et supprime ces surcharges. Le ministre des télécoms Alexander De Croo se déclare plutôt favorable à cela.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Le 15 juin, les frais de roaming feront définitivement partie du passé. Appeler depuis l’étranger ne coûtera pas plus cher qu’un appel local. Des consommateurs pourraient néanmoins connaître quelques mauvaises surprises à la lecture de leur facture mensuelle tant la confusion entre roaming et appels internationaux est répandue. Qu’on ne s’y trompe pas : passer un appel de chez soi vers l’étranger continuera à coûter cher. Les appels internationaux échappent à la réglementation européenne sur le roaming. Cela mènera à des situations ubuesques où un Belge habitant près de la France ou du Luxembourg aura intérêt à franchir la frontière pour passer un appel en Espagne ou en Suède. S’il reste chez lui, il paiera le prix international. S’il franchit la frontière et passe en roaming, il paiera une communication locale…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs