Accueil Monde France

Enki Bilal: «Marine Le Pen, je crois que c’est fini»

L’auteur d’Exterminateur 17, de La Foire aux Immortels, de Partie de chasse ou d’Animal’z est un maître de la prospective. Il pose dans « Le Soir » son regard lucide sur l’avenir de la France.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 5 min

Enki Bilal, le titan de la génération Métal Hurlant , l’auteur prophétique du Sommeil du monstre , un album dans lequel il avait eu l’intuition de l’attaque contre les tours jumelles de Manhattan, était jeudi soir à Liège. Dans une conférence sur l’art de la bande dessinée au musée La Boverie, il a frappé les esprits, affirmant que la science-fiction n’existe plus, tant on vit dedans chaque jour. C’est particulièrement vrai en France, avec une campagne présidentielle complètement déboussolante. A l’issue du débat et à la veille d’un week-end électoral de tous les dangers, l’artiste de La Femme piège nous a accordé un entretien sur l’avenir de la France.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Plahiers Michèle, vendredi 5 mai 2017, 13:56

    Oui, mais quelq'un bien de bien plus au fait de l'économie peut prendre la place. La colère des perdants avec la toute puiisance technocrato-financière va prendre les commandes...Un Asselineau par exemple;

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs