Accueil Environnement

Les dauphins sauvages plus malades que ceux en captivité

Grands prédateurs, au sommet de la chaîne alimentaire, ils accumulent toutes les toxines ingérées par leurs proies. La qualité des eaux des océans est mise en cause.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

C’est un curieux paradoxe que vient de mettre en évidence une nouvelle étude scientifique : les dauphins qui vivent en captivité sont en meilleure santé que ceux qui vivent libres dans la nature. Mais c’est surtout parce que les dauphins sauvages sont plus exposés à des polluants que les dauphins vivant en captivité, selon cette étude américaine, qui suscite des craintes quant à la qualité des eaux des océans et la santé de ces cétacés à long terme. L’étude, publiée dans la revue américaine Plos One, a comparé des dauphins vivant au large des côtes de Floride et de la Caroline du Sud à deux autres populations dans des aquariums, ou d’autres habitats contrôlés, en Géorgie et en Californie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Environnement

Les dérives de circulation en forêt se multiplient

Peut-on circuler n’importe où dans les forêts et dans les campagnes ? Onze associations rurales réagissent contre des attitudes qui deviennent chroniques et outrancières. La Foire de Libramont, et son épilogue forestier, en appelle au respect de ce biotope fragilisé.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs