Accueil Société

«Rien n’empêche un abattage industriel avec étourdissement de rester religieux»

Florence Bergeaud-Blackler, anthropologue française, travaille depuis une vingtaine d’années sur l’industrie du halal. Elle est l’auteur de l’ouvrage : « Le marché halal ou l’invention d’une tradition ». Elle commente le décret wallon qui vise à interdire l’abattage sans étourdissement d’ici 2019.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Dans son dernier ouvrage paru, Le marché halal ou l’invention d’une tradition (Seuil), Florence Bergeaud-Blackler explique que le marché halal est finalement une tradition «inventée», fruit du néolibéralisme et du salafisme. Présente en Belgique cette semaine pour une conférence à l’UCL, la chargée de recherche CNRS, chercheuse à l’Institut de Recherches et d’Etudes sur le Monde Arabe et Musulman (IREMAM), commente le décret wallon qui interdira l’abattage sans étourdissement d’ici 2019.

Quelle est votre première impression sur ce décret ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs