Accueil Sports Cyclisme Route

Giro: 100 ans de légendes

L’histoire du Giro est truffée d’anecdotes, d’exploits, de drames. Car sa relation d’amour avec le pubic, les tifosi, y est plus torride que partout ailleurs.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Comme au Tour, l’histoire du Giro a été marquée par des hommes, des drames, des innovations, des scandales, des passions, celles de tifosi réunis autour d’une même cause. Les Lombards assis sur leur puissance industrielle et les sudistes, moins nantis, soumis aux caprices de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche. Le Giro, c’était l’assurance de voir un Italien gagner. L’expression « tifosi », selon les linguistes, est d’ailleurs née du vélo et non du foot. Lorsque leurs champions ahanaient dans les cols les plus abominables, ils n’hésitaient pas à pousser leurs coureurs et, pire, faire barrage aux étrangers. Un siècle plus tard, la passion démesurée est toujours la même.

La passion, la folie, on y revient, sont inséparables dans la communion qu’une épreuve de trois semaines peut engendrer. Un homme parviendra enfin à rompre l’hégémonie transalpine et ce n’est pas un hasard si c’était un Belge, Marcel Buysse, le premier straniero à monter sur un podium en 1919 (troisième).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs