Accueil Belgique Politique

Le président de l’Union wallonne des entreprises: «36 heures de travail, ce n’est pas pénible»

Yves Prete estime que le travail n’est pas quelque chose de pénible et ignore « ce que c’est le burn out ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Président de l’Union wallonne des entreprises, administrateur délégué et directeur général de Safran Aero Boosters, Yves Prete est ce samedi 6 mai l’invité du Grand Oral RTBF-Le Soir sur La Première.

Interrogé d’abord sur les discours du 1er mai, Yves Prete – qui est un ancien joueur de rugby – plaque au sol le PTB : «  C’est un parti qui n’aime pas les entreprises. C’est aussi un parti qui se nourrit du malheur. Ils ont besoin que ça aille mal  », précise le président de l’UWE.

Voir la vidéo sur mobile

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Petitjean Marie-rose, samedi 6 mai 2017, 23:44

    Ce monsieur fait preuve d'une totale imperméabilité à l'altérité, d'une sorte de handicap relationnel. Curable ?

  • Posté par Lambert Guy, samedi 6 mai 2017, 15:37

    Minimiser la pénibilité au travail et les causes professionnelles du burnout: Mr Pret est bien dans son rôle. Réaction corporatiste.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs