Accueil Sports Sports moteurs Moto

Dani Pedrosa: de l’ombre à la lumière

Un mètre soixante de gentillesse, 51 kilos de timidité : Dani Pedrosa fait partie de ces gens qui n’ont pas d’ennemi.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Une denrée rare au sein d’une catégorie où les ego surdimensionnés côtoient les frapadingues de la poignée de gaz. Certains cultivent d’ailleurs les deux traits de caractère.

Dans un milieu assez rock’n’roll, le Catalan a des allures d’employé modèle. Un petit gars sans histoire. C’est d’ailleurs ce que les plumitifs de son pays lui reprochent : à côté de cette teigne de Lorenzo ou de cet acrobate de Marquez, Pedrosa affiche le charisme d’un attache trombone. Selon les supporters de Jorge et de Marc, Dani serait inodore, incolore, insipide.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en MotoGP

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs