Accueil Opinions Chroniques

Présidentielle: une formidable aspiration et deux terribles rejets

Face à la dynamique rénovatrice et refondatrice qu’a incarnée Emmanuel Macron, s’est exprimé un double rejet que sont parvenues à chauffer à blanc, jusqu’à l’incandescence, à la fois la gauche radicale et la droite radicale.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 4 min

Ouf ! C’est fait. Un faux socialiste va être remplacé par un vrai libéral. A la barbe des vrais socialistes et des faux libéraux mais vrais conservateurs.

La bulle Macron devait exploser.

La baudruche se dégonfler.

Mais, finalement, l’Ovni chérubinesque, le Martien improbable tombé de nulle part va devenir président de la République française.

Comment cela a-t-il été possible ? On dira (le conformisme médiatique exige qu’on le dise) qu’il a fait une brillante et efficace campagne électorale. C’est faux. Sa campagne a été faible. Mais l’aspiration était forte.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Denis Jean-pierre , lundi 8 mai 2017, 23:07

    1 million de pauvres de plus en France en 10 ans selon l'Observatoire des Inégalités!!!! Fin 2016 elle en comptait entre 5 et 8.8 millions selon les critères adoptés. Et pendant ce temps LVMH et les autres... se portent de mieux en mieux! Au fait, le vote utile? Pour qui?

  • Posté par Coquette Franz, lundi 8 mai 2017, 16:46

    Faux socialiste ou vrai libéral, tant mieux pour l'Europe, car pour la France nous on s'en fou.. Déjà ils ne sont jamais contents... et je les connais ces indécis et insatisfaits de tout..et rouspéteurs en vacances ailleurs. Mais, ici ce n'est que l'échec de Marine Le Pen pas du parti ou de leur programme extrême, qui reviendra au galop d'ici peu....?gg

  • Posté par De Potter Claude, lundi 8 mai 2017, 16:39

    Jean François Kahn écrit : "Un faux socialiste va être remplacé par un vrai libéral. A la barbe des vrais socialistes et des faux libéraux mais vrais conservateurs". Là est bien le problème. La gauche, la vraie, pas celle du P.S. a vraiment été cocufiée par Emmanuel Macron et ses soutiens, amis de la finance et du Medef. Avec Monsieur Macron, la monarchie républicaine est plus criante que jamais. Quant à l'Europe, je crains que rien ne change. Les traités ne seront sans doute pas renégociés. Dumping social, concurrence fiscale, paradis fiscaux ont encore de beaux jours devant eux. Une chance reste les législatives où j'espère que les INSOUMIS de J.L.Mélenchon réussiront par un bon score, et ce, malgré l'opprobre d'une grande partie des médias et des "puissants", à influencer la vie politique de la France. Honte à ceux, en Belgique, CDH, MR etc...qui mettent dans le même panier les "extrêmes".

  • Posté par Plahiers Michèle, lundi 8 mai 2017, 14:53

    La différence: oui. L'indifférence: non.

  • Posté par CARION JEAN, lundi 8 mai 2017, 14:57

    l'eau ferrugineuse oui, l'alcool non! (Bourvil)

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs