Accueil Société

Dans la peau d’un cobaye d’essais cliniques

Dans l’Unité de recherche clinique de Pfizer, d’ordinaire fermé aux regards, les examens se multiplient pour vérifier quasi en permanence la santé des volontaires sains qui viennent y tester la validité des futurs médicaments.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 9 min

R estez bien allongé, ne pensez à rien, ne parlez pas ». Jacques et Arlette, les infirmiers, ont posé, pour la dixième fois aujourd’hui, les ventouses qui fixent douze électrodes qui permettent de dessiner un électrocardiogramme précis de Lionel. Comme tétanisé, celui-ci se laisse faire. L’habitude. C’est que dans l’Unité de recherche clinique de Pfizer, installée dans deux étages d’un bâtiment directement rattaché à l’hôpital universitaire Erasme (ULB), les examens se multiplient pour vérifier quasi en permanence la santé des volontaires sains qui viennent y tester la validité des futurs médicaments. La sécurité y est maximale. On n’entre et ne sort pas sans montrer patte blanche, agents de sécurité à l’appui.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs