Accueil Culture Musiques

Depeche Mode, héros d’un jour

Les plaines bondées, ce sera pour plus tard. C’est le Sportpaleis d’Anvers que le groupe anglais a choisi, mardi pour un seul soir, en guise de troisième date de son Global Spirit World Tour.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

Ce serait tellement facile pour Depeche Mode de faire comme les autres groupes d’un certain âge. Dérouler les hits de A à Z : le concert serait une tuerie et le public serait aux anges durant deux heures d’un concert de folie. Allez demander aux Stones l’effet que cela fait. Mais non, Depeche Mode est d’une tout autre trempe. Martin Gore, le cerveau du groupe, a encore des choses à dire et choisir la facilité n’est pas trop son truc.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Leener Christophe, mercredi 10 mai 2017, 12:31

    c'était grandiose! juste un manque de communion avec le public, comme dans le passé!

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs