Accueil Société

Assassinat d’André Cools : pourquoi Castellino et Taxquet en ont fini avec la Justice

L’irrecevabilité des poursuites menées contre Richard Taxquet et Domenico Castellino est confirmée.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

La cour de cassation a suivi, ce mercredi dans le dossier Taxquet, l’avis rendu le matin même par l’avocat général Damien Vandermeersch : l’arrêt concluant à l’irrecevabilité des poursuites menées contre Richard Taxquet et Domenico Castellino n’est pas cassé. Les deux hommes peuvent donc définitivement tourner la page sur ce crime qu’ils avaient pourtant, à l’époque, partiellement avoué.

Poursuites irrecevables

Pourquoi la cour d’assises de Namur avait-elle, en janvier dernier, déclaré les poursuites irrecevables ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs