Accueil Culture Livres

«Ils étaient désolés mais ne se voyaient pas publier les gags de ce «Gros Chat».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Le Chat parle dans des phylactères. Il est souvent publié en strips mais joue parfois de la gravure. Il est édité en beaux albums cartonnés et pourtant, son penseur, Philippe Geluck, se revendique de l’univers du cartoon, plutôt que de celui de la bande dessinée.

Avec Garfield, Le Chat est devenu l’un des plus célèbres matous de la bande dessinée. La semaine dernière, les géants de la BD belge vous ont décerné le Prix d’honneur des dix ans du Festival Diagonale pour votre contribution au 9e Art. Vous ne vous sentez toujours pas des leurs ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs