Accueil Belgique Politique

Pension des enseignants: Bruxelles engage le bras de fer contre le pouvoir fédéral

Une loi fédérale, réformant les pensions, va être suspendue pendant 120 jours. Motif ? Selon le PS, le CDH, Ecolo, Défi et le PTB, elle menace les enseignants.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

L’affaire avait loupé au Parlement de la Communauté française. Elle a réussi à la Cocof. La Cocof, c’est le Parlement des francophones de la Région bruxelloise – logée au sein de l’institution régionale, cette assemblée réunit les députés régionaux d’expression française. Vendredi, la Cocof a engagé une procédure en conflit d’intérêts contre le parlement fédéral, singulièrement contre une loi déposée par le ministre fédéral des Pensions, Daniel Bacquelaine (MR).

Motif : elle menace les enseignants, qui devront à l’avenir travailler 45 ans au lieu de 41 ans et 3 mois pour prétendre avoir effectué une carrière complète.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs