Accueil Monde France

Emmanuel Macron tente le poker citoyen

En Marche présente trois quarts de ses candidats aux législatives. Une grande place est faite à la société civile. Mais des places au chaud attendent encore la droite. Le Modem gronde.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

Le secrétaire général de La République En Marche, Richard Ferrand, avait promis de livrer ce jeudi les noms des 577 candidats aux prochaines législatives. Mission presque accomplie. Les nuits de travail ont été longues, expliquent, les yeux fatigués, les lieutenants d’Emmanuel Macron pour justifier qu’à l’arrivée, seuls trois quarts des noms des heureux élus aient été dévoilés. Mais l’afflux de milliers de candidatures « de dernière minute » n’explique bien sûr pas tout.

Si seules quatre cent vingt-huit circonscriptions ont été attribuées, c’est que les cent quarante-neuf restantes font encore l’objet de sérieux calculs politiques. Une certaine souplesse a été ménagée pour pouvoir accueillir dans les prochains jours ceux qui – singulièrement à droite- attendent un geste pour faire le pas. Mais le Modem de François Bayrou, lui, tonne déjà. Si le « big bang » est en marche, la déflagration ne se passe pas sans heurts…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs