Accueil Société

Une réforme discrète pour les enfants étrangers

Les enfants, même nés en Belgique, devront faire l’objet d’une demande de regroupement familial.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

Les enfants migrants viennent-ils de perdre une partie de leurs droits en toute discrétion ? Le délégué général aux droits de l’enfance, Bernard De Vos, est très fâché contre une nouvelle circulaire de l’Office des étrangers portant sur le droit de séjour des enfants né de parents étrangers.

La « circulaire », que Le Soir a pu consulter, est en fait une fiche d’information à destination des communes. « Jusqu’à présent les administrations faisaient un peu ce qu’elles voulaient ce qui générait des inégalités de traitement sur le territoire, explique Coralie Hublau du Cire, une association chapeau de défense des droits des étrangers. L’Office des étrangers a voulu cadrer les pratiques. » Sauf qu’en harmonisant, l’Office a quelque peu modifié les standards communément appliqués.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs