Accueil Monde France

Pourquoi personne ne veut se réjouir de l’élection d’Emmanuel Macron

En dépit de l’opinion des sceptiques, Emmanuel Macron est un exemple encourageant. Avec l’impertinence et l’audace d’un Astérix, il a déjoué les plans de tous les roués fatigués de la Cinquième République.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

La presse européenne n’était que réquisitoires et mauvais augures après l’élection présidentielle française. Pourtant tout s’est déroulé comme espéré : victoire éclatante de l’ardent europhile Emmanuel Macron, défaite cuisante de Marine Le Pen. Les commentateurs de toute l’Europe n’avaient pas vu venir le populisme de droite, mais ils l’ont ensuite très rapidement érigé en danger apocalyptique. À présent, ils s’entêtent, animés par une passion mortifère collective, à le considérer comme inexorable. À Paris, en une du Figaro, on pouvait lire : « [Emmanuel Macron] ne représente qu’un quart des Français. Deux autres quarts (les lepénistes et les mélenchonistes auxquels on pourrait ajouter les partisans de Hamon) sont radicalement hostiles aux valeurs qu’[il] incarne. » À Berlin, Die Welt avertit que M.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs