Accueil Opinions

Macron, une lueur d’espoir dans le ciel des droits de l’homme

Dans ses réponses aux questionnaires que lui avaient envoyés Amnesty International et Human Rights Watch, le candidat s’est engagé pour une politique intérieure et extérieure respectueuse des droits de l’Homme.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

Dimanche soir, lorsque le nom du candidat d’En Marche ! est apparu sur les écrans de télévision, les tweets diffusés par les « droits-de-l’hommistes » n’ont laissé aucun doute sur leur « parti pris ». «  Macron a vaincu de manière décisive, en défendant des valeurs de liberté et en refusant de copier l’extrême droite  », a réagi Kenneth Roth, le directeur de Human Rights Watch.

«  Nous sommes soulagés, a déclaré Dimitris Christopoulos, président de la FIDH (Fédération internationale des ligues des droits de l’homme), en prévenant toutefois que «  sans s’attaquer à ce qui le nourrit, l’accident fasciste avec lequel la France flirte depuis 15 ans restera un risque  ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs