Accueil Culture Musiques

Concours Reine Elisabeth demi-finales (mardi après-midi): des personnalités contrastées

La Serbo-Hongroise Irena Josifoska a livré le moment le plus rayonnant d’un programme manquant un peu de folie jusque-là.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

Premier candidat de l’après-midi, l’Américain Brannon Cho fait résonner le concerto nº1 en ut majeur de Haydn avec une fraîcheur qui manquait à certains des musiciens s’étant produits lundi. Malgré une attitude presque passive pendant l’introduction de l’orchestre, il réussit à livrer une prestation chantante et d’une jolie musicalité.

Car au-delà de la technique pure, l’attente à ce niveau de la compétition est de voir transparaître la personnalité des candidats. Une réalité que la jeune Irena Josifoska incarne parfaitement. Souriante, vivant sa musique jusqu’au bout des doigts, la Serbo-Hongroise, qui fêtera ses 21 ans à la fin du mois, apporte à cet après-midi la flamboyance qui lui manquait. Sa personnalité éclatante rayonne tant chez Debussy que chez Schumann ou Beethoven. On vit avec elle son récital, tantôt fougueux, tantôt sauvage, comme dans l’imposé écrit par Annelies Van Parys. Un joli moment de musique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs