Accueil Belgique Politique

12.000 euros pour un ex-directeur

Devenu chef de cabinet de Rachid Madrane, Alberto Mulas a continué à percevoir des frais forfaitaires de 400 euros par mois pour sa fonction de directeur de la Cité de l’Enfance. Indûment.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Fin mars, l’ISPPC revient à nouveau sur le devant de la scène médiatique. Par l’entremise d’Alberto Mulas. L’ancien directeur de la Cité de l’Enfance, une structure d’aide à la jeunesse interne à l’intercommunale, est devenu directeur de cabinet auprès du ministre Rachid Madrane en 2014. Mais l’homme a continué à percevoir le remboursement de frais forfaitaires, à hauteur de 400 euros par mois. Total : 12.000 euros.

Le conseil d’administration a décidé que son ancien directeur devrait rembourser le montant perçu. Par ailleurs, Alberto Mulas percevait un complément de salaire comme directeur de l’Auberge du Maréchal Ney, une institution qui poursuit les mêmes objectifs que la Cité de l’Enfance et qui fait également partie de l’ISPPC. Son successeur, qui ne bénéficiait pas d’un tel avantage, l’obtiendra dès le renouvellement de son mandat, a décidé l’intercommunale.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs