Accueil Sciences et santé

Des scientifiques belges transforment la pollution de l’air en carburant

De nombreux grands défis sont posés à l’industrie automobile mondiale, mais deux des plus importants sont la réduction de la pollution et le développement d’énergies de remplacement pour les carburants à base de pétrole. S’il est encore trop tôt pour se réjouir complètement, des scientifiques belges ont découvert un moyen potentiel de régler ces deux problèmes majeurs à la fois.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Des chercheurs de l’université d’Anvers et de l’université de Louvain ont développé un dispositif qui utilise la lumière et un catalyseur spécial pour nettoyer l’air de sa pollution, mais également pour produire dans le même temps de l’hydrogène qui peut alors être utilisé dans la propulsion de véhicules à pile à combustible. Le système utilise un procédé appelé « photocatalyse hétérogène », qui était utilisé jusqu’à présent pour siphonner l’hydrogène de l’eau et neutraliser l’effet des gaz polluants. Cependant, il a rarement servi aux deux choses à la fois. Mais l’équipe de chercheurs belges semble avoir réussi ce tour de force grâce à une « cellule photo-électrochimique » qui utilise des cellules solaires pour produire de l’hydrogène selon une technique similaire à celle du craquage de l’eau par électrolyse.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs