Accueil Belgique Politique

Bisbrouilles entre le PS et le CDH

En Wallonie, le CDH s’interroge sur la réforme fiscale tandis que le PS freine sur l’assurance autonomie. Conséquence : les dossiers sont bloqués.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Il ne fallait pas être grand clerc pour imaginer que le retard pris par plusieurs dossiers essentiels pour la Wallonie témoignait certes d’une volonté de travailler dans la sérénité sur des projets complexes, mais relevait surtout de l’incapacité des partenaires de majorité PS et CDH à s’entendre sur la finalisation de ces réformes.

Mardi matin au parlement de Wallonie, le ministre Maxime Prévot, chef de file CDH au gouvernement, a reconnu formellement qu’une sorte de « Je te tiens, tu me tiens par la barbichette » paralyse deux dossiers très attendus : c’est la mise en place d’une assurance autonomie pour financer le vieillissement de la population, un dossier qu’il porte, contre une réforme fiscale que cherche à finaliser Christophe Lacroix (PS), le ministre du Budget. De manière synthétique : « Le CDH a des doutes sur la réforme fiscale et le PS a tiré le frein à main sur l’assurance autonomie. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs