Accueil Sports Tennis

La WTA en désaccord avec Roland Garros, après le refus d’inviter Sharapova

Les organisateurs ont refusé d’accorder une invitation à la Russe Maria Sharapova, de retour après une suspension pour dopage.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le directeur général de la WTA Steve Simon a exprimé mercredi son désaccord avec les organisateurs de Roland Garros qui ont refusé d’accorder une invitation à la Russe Maria Sharapova, de retour après une suspension pour dopage. «Je ne suis pas d’accord avec les fondements de la décision de la FFT (Fédération française de tennis). Elle a purgé la sanction infligée par le TAS», le Tribunal arbitral du sport, souligne le patron du circuit féminin dans un communiqué.

«Le programme antidopage dans le tennis constitue un effort conjoint mené par les organisateurs de Grand Chelem, la WTA, l’ITF (Fédération internationale) et l’ATP (circuit messieurs). Il n’y pas de place pour qu’un membre du TADP (programme antidopage dans le tennis) pénalise un joueur au-delà des sanctions déjà prises», conclut M. Simon.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Tennis

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs