Accueil Société

De Wever veut façonner sa police

Le bourgmestre d’Anvers va organiser sa propre procédure de sélection de policiers. Vraie solution à la pénurie d’agents ou tentative masquée de défédéraliser le recrutement à la police ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Bart De Wever veut plus de policiers allochtones dans les rues d’Anvers et se donne les moyens d’y parvenir. Durant deux ans, une commission locale de sélection recrutera les agents anversois dans le cadre d’un projet pilote qui débutera au printemps prochain. Des aspirants qui ne suivront donc pas le parcours habituel et qui échapperont à la (trop) longue procédure de sélection (entre un et deux ans) organisée par la police fédérale. Le bourgmestre espère recruter 500 agents, notamment en menant des campagnes ciblées pour inciter les jeunes, surtout d’origine étrangère, à intégrer ses commissariats.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs