Accueil Culture

À Cannes, Netflix divise le jury dès l’ouverture

Monica Bellucci a mis les femmes à l’honneur. Arnaud Desplechin plaît à la presse et au public français. Almodovar ne veut pas d’une Palme d’or qui ne sortirait pas en salle.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Depuis Cannes.

Cette année, la femme mène le bal. C’est ce qu’a fait comprendre avec élégance Monica Bellucci en donnant un baiser de cinéma à Alex Lutz passant par là.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs