Accueil Économie Mobilité

Vols Europe-USA: interdire les ordinateurs à bord coûterait 1 milliard de dollars

États-Unis et Europe discutent d’étendre les interdictions d’ordinateurs portables et tablettes à bord des avions à destination des USA. La route transatlantique est la plus utilisée au monde : 2.500 vols par semaine. Les compagnies aériennes réclament d’être consultées.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Autorités européennes et américaines se sont réunies ce mercredi à Bruxelles pour réfléchir sur l’éventuelle interdiction des ordinateurs portables et autres tablettes plus grandes qu’un smartphone à bord des avions à destination des États-Unis. Pour le pays de Donald Trump, cette interdiction permet de se prémunir de tentative de dissimuler des explosifs à l’intérieur de ces appareils portables très répandus à bord des avions. Une crainte récurrente depuis plusieurs mois sans que, officiellement, des tentatives aient été déjouées.

Cette interdiction est déjà en vigueur sur les vols vers les Etats-Unis provenant de huit pays : Arabie Saoudite, Émirats Arabes Unis, Égypte, Jordanie, Koweït, Maroc, Qatar et Turquie. L’association mondiale des compagnies aériennes, l’Iata, estime qu’une telle décision, étendue à l’Europe, coûterait 1,1 milliard de dollars.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs