Accueil Opinions

Les jeunes ont-ils tourné le dos à l’engagement politique?

Ils seraient désabusés, apathiques, à tout le moins passifs. « Les jeunes », dit-on, ne s’engagent plus. Est-ce le cas ou les formes d’engagement ont-elles changé ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 11 min

Les jeunes ne s’intéresseraient plus à la politique. C’est devenu un lieu commun de le dire. D’après une étude commandée par la Fondation P&V, 16 % seulement des jeunes adultes comptent encore sur la politique pour les aider à résoudre leurs problèmes ou réaliser leurs rêves. Cela ne signifie pas qu’ils sont dépolitisés.

Mais partant de ce constat, la fondation a lancé un appel à projets, fin de l’année dernière, destiné aux organisations au sens large ayant l’expérience de travailler avec et pour les jeunes : ASBL, écoles, associations de fait, etc.

Objectif : montrer aux jeunes l’intérêt de s’activer ensemble avec d’autres jeunes et en dialogue avec d’autres acteurs dont les pouvoirs publics, dans la réalisation d’un projet concret.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs