Accueil Société

Places de stage en médecine: front commun contre De Block

Pour la première fois, associations étudiantes, facultés de médecine, recteurs d’université et syndicats médicaux, au nord comme au sud du pays, parlent d’une même voix. Ils rappellent à la ministre Maggie De Block l’urgence de trouver une solution pour la « double cohorte » d’étudiants qui termineront leur cursus de base en juin 2018.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Le moment a presque un petit côté historique. Dans la saga à rebondissements que constituent aujourd’hui les études de médecines, force est de constater que, souvent, francophones et néerlandophones ne sont pas sur la même ligne. Recteurs et associations étudiantes ne soutiennent pas toujours les mêmes positions. Tout comme les syndicats de médecins et les jeunes candidats au numéro Inami ne s’accordent pas nécessairement. Or, aujourd’hui, tout ce beau monde signe une position commune afin d’interpeller la ministre de la santé et des affaires sociales, Maggie De Block.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Serge Vandeput, vendredi 20 octobre 2017, 19:21

    Ben, avec un examen d'entrée fr il y aurait eu moins de demandes pour des stages.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs