Ambiance des grands soirs à Anderlecht (photos et vidéos)

Ambiance des grands soirs à Anderlecht (photos et vidéos)
Miller

Pour le plus grand bonheur de ses supporters, Anderlecht avait décidé de mettre les petits plats dans les grands dimanche après-midi ainsi que jeudi soir. Ainsi, les fans des Mauves qui ne sont pas parvenus à se procurer des places pour le match à Charleroi étaient, en grande partie, massés dans les tribunes du stade Constant Vanden Stock. Un peu comme dimanche dernier…

Quatre jours plus tôt, les 12.000 fans qui avaient pris place dans les tribunes 3 et 4 (celle du kop) n’ont toutefois pas eu droit à la fête qu’ils espéraient tant. Mais l’ambiance n’en était pas moins chaude ! Le stade a rapidement explosé sur l’ouverture du score. Refroidis après l’égalisation, les supporters des Mauves ont poussé leur équipe en deuxième mi-temps et offert une ovation à leurs joueurs préférés à la fin du match malgré le score de partage (1-1).

Jeudi, ils ont assisté, toujours via des écrans géants et au sein de l’anceinte anderlechtoise, au match du titre. Quant aux joueurs, ils avaient promis de repasser par le stade Constant Vanden Stock, eux qui sont sacrés champions de Belgique.

Le but de Bedia jetait un petit coup de froid peu avant la demi-heure. Mais une grosse clameur retentissait quelques minutes plus tard lorsque l’ouverture du score d’Ostende face à Bruges s’affichait sur les quatre écrans géants posés au milieu du terrain. Les supporters reprenaient de plus belle et acclamaient les Mauves, dont Teodorczyk en particulier aux chants des « Téo, Téo… ».

Les fans avaient vu juste. Le Polonais égalisait et plongeait le stade dans l’hystérie. De nombreux feux de Bengale s’allumaient. À partir de ce moment-là, les supporters sentaient que le titre ne pouvait plus leur échapper et tout leur répertoire de chants y passait.

Le deuxième but de Teodorczyk, suivi quelques instants plus tard de la prise d’avance d’Ostende une deuxième fois contre Bruges, faisait définitivement chavirer le Parc Astrid. Les supporters assistaient debout aux dix dernières minutes du match et au troisième but de Bruno. Au son du la musique de la Ligue des Champions, la fête pouvait définitivement commencer !

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous