Accueil La Une Belgique

Francken compte faire payer les demandeurs d’asile qui mentent sur leur âge

Il a annoncé le dépôt, par la NVA, d’un projet de loi allant en ce sens.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le secrétaire d’Etat à l’Asile, Theo Francken (N-VA), compte faire payer le coût des radiographies des demandeurs d’asile qui mentent sur leur âge, rapporte La Libre Belgique vendredi.

En 2016, 1.500 mineurs étrangers non accompagnés (Mena) ont demandé l’asile en Belgique. En cas de doute sur l’âge de l’individu, l’Office des étrangers introduit une demande de scanners osseux (radiographies de la dentition, du poignet et la clavicule). L’an passé 659 candidats, soit 40 %, ont été soumis à ces tests. Pour 479 d’entre eux, ils ont confirmé que le demandeur d’asile était bel et bien mineur d’âge.

Le secrétaire d’Etat estime cependant que les demandeurs d’asile fraudeurs, qui ont menti sur leur âge, doivent payer eux-mêmes le coût des radiographies, soit entre 200 et 300 euros. Il a annoncé le dépôt, par la NVA, d’un projet de loi allant en ce sens.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs