Accueil Société

Le plus ancien détenu francophone veut sortir de prison

Pierre Defosse a déjà passé 41 ans en prison pour enlèvements et meurtre de jeunes auto-stoppeuses. Depuis plus de 30 ans, il n’a plus eu droit à une sortie. « Comment préparer une réinsertion de la sorte ? », interroge son avocat.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 7 min

Au bout du fil, la voix est posée. Pas une once d’agressivité. Le langage est châtié et les mots bien choisis et pesés. Pourtant, l’homme qui appelle semble quelque peu désespéré. « Mon nom est Pierre Defosse, lance-t-il. J’ai déjà passé 41 ans derrière les barreaux. Ça fait plus de 30 ans que je n’ai pas pu sortir pour une permission ou un congé pénitentiaire. Tous les ans, quand je me présente devant le tribunal d’application des peines (TAP) pour demander une autorisation de sortie, on me la refuse. On s’arrête à mon passé sans prendre la peine de voir qui je suis maintenant. J’ai bien peur de ne jamais pouvoir sortir et de mourir en prison sans plus jamais avoir la chance de voir le monde extérieur. Quand on est en prison pour purger des longues peines, rien n’est fait pour nous donner une chance de nous réinsérer dans la société. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs