Accueil Monde

Nigeria: les lycéennes de Chibok retrouvent leurs parents

Les jeunes filles n’avaient eu aucun contact avec leurs parents depuis avril 2014, date de l’enlèvement par les djihadistes de plus de 200 lycéennes dans le nord-est du Nigeria.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Les 82 lycéennes de Chibok enlevées par Boko Haram et récemment libérées ont retrouvé samedi pour la première fois leurs parents qu’elles n’avaient pas vus depuis trois ans.

Les jeunes filles n’avaient eu aucun contact avec leurs parents depuis avril 2014, date de l’enlèvement par les djihadistes de plus de 200 lycéennes dans le nord-est du Nigeria.

Au cours de la réunion qui a eu lieu dans la capitale fédérale, Abuja, les pères ont tenu serrées leurs filles pour les embrasser tandis que les mères poussaient des cris de joie, des larmes coulant sur leurs joues.

Un des pères a pris sa fille dans ses bras, la faisant se balancer en l’air comme si elle était encore une petite fille.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Guerre en Ukraine: la chasse à de nouvelles sanctions européennes contre la Russie est ouverte

La présidente de la Commission européenne a déjà éventé quelques pistes. Les jours à venir diront si l’unanimité des Vingt-Sept pourra être rassemblée autour de ce programme. La Russie, violemment critiquée à l’ONU après les annonces de mercredi, s’est défendue jeudi lors d’une réunion du Conseil de sécurité. Mais n’a convaincu personne.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs